Palais Idéal du Facteur Cheval

Art Naïf / Art Brut (Beaux-Arts), Personnalités (Histoire / Civilisations)

"1879-1912 : 10 mille journées, 93 mille heures, 33 ans d'épreuves..." ainsi le Facteur Cheval (1836-1924) résume-t-il lui-même la folle construction de son "Palais Idéal". Art brut, art naïf ou tout simplement inclassable, le "grand oeuvre" de "l'architecte" improvisé mais génial (qui seul et durant plus de trois décennies collectera, transportera les pierres glanées au cours de ses tournées) deviendra le symbole de son inébranlable foi en ses rêves. Utilisant les molasses aux formes poétiques, les grès ronds, les tufs, les porphyres rouges, les coquillages, les coquilles d'huîtres et d'escargots, assemblés avec du mortier de chaux, le Facteur Cheval élève sur quatre façades, une terrasse et une galerie, un improbable sanctuaire (mélange de temple Hindou, de folie égyptienne, d'édifice baroque) décoré de personnages, de plantes et d'un étrange bestiaire...


Palais Idéal du Facteur Cheval
8 rue du Palais
26390 Hauterives

04 75 68 81 19


Décembre et janvier : 9h30-16h30. Février, mars, octobre et novembre : 9h30-17h30. Avril, mai, juin et septembre : 9h30-18h30. Juillet et août : 9h30-19h. Fermé le 1er janvier, le 25 décembre et du 7 au 20 janvier 2019.


Entrée : 7,50 €
Tarif réduit : 5,50 €
Gratuit : Moins de 6 ans


  • Audio-guide
  • Visite guidée
  • Atelier enfant
  • Accès handicapé partiel
  • Parking
  • Parking autocar
  • Boutique / Librairie

Expos temporaires

Exposition "Physionomies" par Hervé Buldrini

Du 13/07/2019 au 01/09/2019
Exposition

L'espace muséographique du Palais Idéal accueille pendant tout l'été, les œuvres du sculpteur Hervé Buldrini.

Après sa retraite en 2010, Hervé Buldrini s’est lancé dans la sculpture, en autodidacte. De son métier de chirurgien-dentiste, il a très certainement conservé les qualités qui l’ont amené à la sculpture : la patience et la concentration ; la méticulosité et l’habileté manuelle.

Rodin disait : « Je n'invente rien, je redécouvre. » Avec l’exposition Physionomies, Hervé Buldrini emploie la même philosophie que l’illustre sculpteur pour réaliser ces portraits.

Dans cette présentation on retrouve autant des visages d’illustres que d’anonymes. Des traits de caractère ou d’émotions viennent se lire dans les traits de chacune des sculptures nous renvoyant à notre propre existence.

Si l’exposition débute avec un hommage au facteur Cheval, sous la forme d’une silhouette, elle donne aussi à voir d’autres célèbres personnages du monde l’art et des lettres : Rembrandt, Victor Hugo, Sénèque… Peut-être moins connu, mais tout aussi présent dans l’exposition : Franz Xaver Messerschmidt est un sculpteur autrichien qui a réalisé une série de bustes représentants des expressions faciales extrêmes. Il avait une maladie inconnue qui le faisait énormément souffrir. En observant son visage déformé par la douleur lors de cette procédure, il décida de reproduire ces expressions sur ces bustes.

C’est cette même douleur ou cet effroi qui semble traverser le personnage central de l’exposition, une gargouille de la Cathédrale de Bourges que Hervé Buldrini a reproduit en la plaçant à la verticale. De la bouche de la gargouille ne sort plus d'eau, mais un grand cri – silencieux – qui a traversé les âges.

Exposition PHYSIONOMIES - Hervé BULDRINI - du 13 juillet au 1er septembre 2019 au Palais du facteur Cheval

Mi - Mathieu Iquel : "Corps & Graphies"

Du 08/06/2019 au 31/08/2019
Mi - Mathieu Iquel :

Nom d'artiste : Mi

C'est par ses 2 initiales que Mathieu Iquel signe ses tableaux.

Simple, pur, efficace. Comme ses toiles qu'il nous dévoile cet été au Château de Hauterives dans sa nouvelle exposition "Corps & Graphies".

A 27 ans, Mathieu Iquel se lance corps et âme dans sa passion pour la peinture figurative, ouvre sa galerie rue Auguste Comte à Lyon et expose aujourd'hui jusqu'au Japon.

Son style attire l’œil, comme happé par tant de simplicité exprimée dans ces scènes de la vie ordinaire.

On contemple, on voyage à travers ces scènes silencieuses où l'on devine que, derrière cette étonnante sobriété se cache un univers plus profond et mystérieux.