Musée des Beaux-Arts

Peinture (Beaux-Arts), Art Contemporain (Art Contemporain / Art Moderne)

L’actuel musée des Beaux-Arts des Chambéry est né de l’aménagement au milieu du XIXe siècle d’une ancienne halle aux grains en bibliothèque, située à l’emplacement des anciens remparts de la ville, près du cours de la Leysse. Après le rattachement de la Savoie à la France en 1860, la municipalité décide de surélever l’ancienne grenette et de dédier le rez-de-chaussée à une galerie de sculpture et à l’école de dessin, le 1er étage à la bibliothèque et le 2e étage au musée de peinture avec un éclairage zénithal. Le nouveau bâtiment, doté d’un magnifique escalier monumental sur un côté pour distribuer les étages, est inauguré le 14 juillet 1889.

Entièrement rénové en 2012, le musée permet aux visiteurs d’admirer la collection permanente au 2e étage, tandis que l’ancienne bibliothèque a été transformée en un vaste espace réservé aux expositions temporaires.

La collection permanente est composée en majorité d’œuvres italiennes, grâce aux diverses donations, notamment à celle d’Hector Garriod, savoyard devenu marchand d’art à Florence et ayant constitué une importante collection qu’il donna par testament à la ville de Chambéry.

Les visiteurs peuvent y admirer l’école siennoise (Bartolo di Fredi), l’école florentine (Santi di Tito), le baroque napolitain (Luca Giordano), les artistes français et piémontais ayant œuvré pour la maison de Savoie (Jacquelin de Montluçon, Claudio Francesco Beaumont). Les peintres néoclassiques sont également bien représentés (Laurent Pécheux, Jean-Baptiste Peytavin), ainsi que les paysagistes suisses et savoyards de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle (Jean-Antoine Linck, Xavier de Maistre). La collection d’art contemporain est constituée d’une intégration de François Morellet sur la façade sud du musée et d’artistes allant de Raymond Hains à Patrick Faigenbaum.

Avec le musée des Beaux-Arts, la capitale de la Savoie démontre avec force que les spécificités culturelles de son territoire rencontrent la grande histoire des échanges artistiques en Europe.

Toute l'année, le musée offre une programmation d'expositions temporaires et d'événements culturels.



Musée des Beaux-Arts
Place du Palais-de-Justice
73000 Chambéry

04 79 33 75 03


Ouvert tous les jours sauf lundi et jours fériés 10h-18h. Jusqu'à 20h le 1er jeudi du mois.


Entrée : 3 € (5,50 € en période d'exposition temporaire)
Tarif réduit : 1,50 € (2,50 € en période d'exposition temporaire)
Gratuit : Moins de 26 ans


  • Musée de France
  • Audio-guide
  • Accès handicapé total
  • Parking
  • Café
  • Restaurant
  • Climatisation

Expos temporaires

Two Mountains

Du 13/05/2022 au 31/12/2022
Two Mountains

Exposition des œuvres du photographe Julien Guinand et de l'artiste plasticienne Rachel Poignant au musée des Beaux-arts.

Attiré au Japon par la culture du zen, Julien Guinand a découvert lors d’un premier séjour deux massifs montagneux altérés par les activités humaines : la culture forestière intensive à Kumano, l’exploitation minière à Ashio ont provoqué ou amplifié des catastrophes, déclenchant aussi les premiers combats écologistes. Photographe, il s’est intéressé d’abord aux effets les plus visibles, pour accéder peu à peu aux processus sous-jacents. Ses images couvrent un large registre descriptif, en couleur et en noir & blanc : paysages, vues urbaines, portraits, scènes de la vie quotidienne… À la (dé)raison productive, les moulages de Rachel Poignant opposent le travail exploratoire du matériau. Dans le paysage ou dans l’atelier, toute forme est issue d’un processus de formation. La rencontre des deux artistes interroge les relations entre échelle géographique et activité individuelle, projections collectives et agencements proches.

Julien Guinand (1975) vit et travaille à Lyon. Il a étudié les arts plastiques, les lettres et la musique et est diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles.

Rachel Poignant est née en 1968 à Cherbourg. Diplômée de l’École supérieure d’art de Caen en 1992, elle vit et travaille à Marseille depuis 2000.