Musée Arts et Histoire

Peinture (Beaux-Arts), Sculpture (Beaux-Arts)

Histoire d’un musée à Bormes les Mimosas

Le musée de Bormes les Mimosas voit le jour en 1926, après que le peintre Emmanuel-Charles Bénézit ait organisé une première exposition avec le Foyer artistique « Lou Calen ». Une trentaine d’artistes, y compris lui-même, présentent leurs œuvres, dont Théo Van Rysselberghe, Henri-Emmanuel Cross, Lucien Pissaro ou encore Alfred Courmes.

Par la suite, un musée s’installe dans la Salle du conseil municipal jusqu’à ce qu’en 1985, il s’installe définitivement au 103, de la rue Carnot.

Une magnifique bâtisse à la longue histoire.

Conçu en pierre du pays durant la première moitié du XVIIe siècle, l’édifice inscrit à l’inventaire des sites émerveille par son majestueux plafond à caissons. Il est situé dans la première rue créée en dehors des remparts du château, anciennement appelée rue des Fours. Entre les XVIIe et XVIIIe siècles le bâtiment accueille à la fois la Maison école, la Maison commune, le tribunal, et même une prison jusqu’en 1895. Puis, devenant trop petit pour toutes ces fonctions et à la suite de la construction d’une nouvelle école et de la mairie plus loin dans le village, le bâtiment est vendu.

Plusieurs propriétaires vont alors se succéder et l’occuperont comme logement, jusqu’à ce qu’un certain monsieur Metzger en fasse l’acquisition et y entreprenne de grands travaux d’agrandissement.

Il faudra attendre 1978 pour que la commune rachète le bâtiment et y installe en 1985 avec l’aide du peintre George-Henri Pescadère, le musée actuel.

Le musée : l’épicentre culturel de Bormes les Mimosas

Les expositions du musée d’Arts et Histoire de Bormes les mimosas appellation « Musée de France » changent toute l’année selon différents thèmes pour permettre à tous d’admirer l’ensemble de la collection permanente qui compte plus de 300 œuvres. Peintures et sculptures des XIXe et XXe siècles constituent cette collection.

On peut notamment se laisser aller à la contemplation d’œuvres de Bénézit, Cross, Van Rysselberghe, Peské, Rivière, Carrier-Belleuse, ou encore de la famille Cazin (qui représente le fond principal de la collection). Pour le plus grand plaisir des yeux, ces derniers, séduits par la beauté de la commune ou plus largement par la Provence ont réalisé de nombreuses œuvres en lien avec notre territoire.

Parallèlement à la présentation de sa collection permanente, le musée accueille également de nombreux artistes émergents et déjà reconnus, produisant un délicieux assemblage entre les œuvres modernes et contemporaines lors d’expositions temporaires.

Enfin, le Musée d’Arts et d’Histoire de Bormes les Mimosas est un lieu ouvert sur le présent et sur la vie culturelle locale. Il prend part aux nombreuses manifestations de la commune comme Mimosalia, le Corso fleuri, et bien d'autres encore.



Musée Arts et Histoire
103 rue Carnot
83230 Bormes-les-Mimosas

04 94 71 56 60


D'octobre à avril : ouvert du mardi au samedi 10h-12h/14h-17h30, samedi 10h-12h. Mai, juin et septembre : ouvert du mardi au dimanche : 10h-12h30/14h-18h, dimanche 10h-12h30. Juillet et août : ouvert du mardi au dimanche 10h-12h30/15h-19h. Fermé le lundi 1er janvier, 1er mai et le 25 décembre.


Durée de la visite : 45 mn
Entrée : Gratuite


  • Musée de France

Expos temporaires

CAZIN, une famille aux multiples talents

Du 24/10/2020 au 28/03/2021
CAZIN, une famille aux multiples talents

« La peinture s'apprend dans les musées » Pierre-Auguste Renoir (1841 - 1919)

Le Musée Arts et Histoire est heureux de vous convier à une exposition consacrée aux œuvres des Cazin, une famille aux multiples talents. Jean-Charles, son épouse Marie et leur fils Michel ont un style bien reconnaissable. Ces artistes de la fin du XIXe et du début XXe siècles ont très souvent travaillé ensemble, bien que chacun ait eu sa propre carrière.

Jean-Charles Cazin, le patriarche, recompose une atmosphère historique, religieuse, descriptive, avec un accord parfait entre des paysages et des figures expressives. Dans le dessin, Marie et son fils suivent quelque part son style.

Le musée de Bormes possède des dessins sur papier des trois artistes, utilisant tantôt le crayon, le fusain ou encore la sanguine (pigment de couleur rouge terre) et des peintures à l'huile. La pièce maîtresse est "Judith au camp" accompagnée de plusieurs études (un travail plus poussé qu'une esquisse ou un croquis). Selon ses volontés Jean-Charles est enterré à Bormes dans le cimetière de la Chapelle Saint-François. Son épouse Marie a réalisé la grandiose sépulture.

Plusieurs musées de France et personnes passionnées des Cazin, se sont joints à nous pour vous proposer une exposition élaborée.

A VOIR DANS L’EXPOSITION :

. Historique de Jean-Charles, Marie et Michel : biographies, habitation, photos, lettres de correspondance, expositions aux États-Unis, etc.

. « Judith au camp de prière » (huile sur toile-restaurée en 2020), ses études, son explication et son histoire.

. Des dessins de paysages, principalement au crayon.

. Des dessins de portraits au crayon, fusain, voire sanguine.

. 9 œuvres prêtées par « La Banque - Musée des cultures et des paysages » d’Hyères les Palmiers.

. Photocopies d’études supplémentaires, fournies par le Musée des beaux-arts de Tours.

. Les photos du monument élevé à la mémoire de Jean-Charles CAZIN dans le jardin de la Chapelle Saint-François de Paule.