Musée Arts et Histoire

Placé sous le signe des mimosas, la fleur aux mille soleils, le village médiéval de Bormes se blottit dans l’un des plus beaux sites de la côte varoise. Précieux écrin pour un patrimoine qui depuis le XIIe siècle a su préserver édifices et monuments témoins de sa constante vitalité culturelle. Le Musée Arts et Histoire rend compte de cette permanence historique et si les impressionnants plafonds de pierre de l’édifice XVIIe qui l’abrite, ont longtemps veillé sur la rigueur carcérale, administrative ou éducative d’un lieu en même temps mairie, école de garçons, tribunal et prison, ils protègent aujourd’hui un espace beaucoup plus convivial qui réunit, outre une collection d’ex-voto, un remarquable ensemble de toiles pointillistes et néo-impressionnistes.

Après le peintre Georges-Henri Pescadère dans les années 1980-90, c’est le service culturel de la mairie de Bormes-les-Mimosas qui préside aux destinées artistiques du musée, lui obtenant en 2002 le label Musée de France. Aujourd’hui, il puise  régulièrement dans sa collection de 250 peintures, dessins et gravures pour exposer des créateurs comme, Emmanuel-Charles Bénézit, le fondateur historique du musée en 1926, fils de l’éditeur du  célèbre "dictionnaire d’artistes" éponyme et borméen d’adoption où il aura vécu 15 années d’intense production, Henri-Edmond Cross un des premiers pointillistes qui influença Matisse, le Flamand Théo Van Rysselberghe, ami de Signac et auteur de La Toilette, une des œuvres emblématiques des collections, Jean Peské proche de Vuillard et du groupe Nabi, Abel Bertram, peintre post-impressionniste ami de Dufy, Lucien Pissarro fils du célèbre Camille, un des maîtres de l’impressionnisme, Roberta Gonzalez, fille de Julio Gonzalez - qui guida Picasso pour la sculpture du fer - qui peindra ici, dans sa fameuse villa cubiste, des visages et des silhouettes aux couleurs diaphanes, la famille Cazin, venue du Nord, avec le père Jean-Charles, peintre sculpteur et céramiste qui au Lavandou voisin, alors port de Bormes, épure sa palette et simplifie le trait de ses compositions, sa femme Marie - une des rares sculptrices reconnue à son époque – et leur fils Michel, graveur sur médaille mais aussi peintre, céramiste et sculpteur…

À noter: Pour accéder aux trésors de ce charmant musée, il faut savoir se perdre dans le dédale des ruelles et se laisser envoûter par la douce luminosité des pierres, la flamboyance écarlate des bougainvillées et la tendre sensualité de lieux joliment baptisés place de "l’Isclou d’Amour" ou "Venelle des Amoureux"… comme un avant-goût des miroitements pointillistes et des reflets impressionnistes révélés par ses collections.

Musée Arts et Histoire 103 rue Carnot 83230 Bormes-les-Mimosas
04 94 71 56 60
Peinture (Beaux-Arts), Sculpture (Beaux-Arts)

D'octobre à avril : ouvert du mardi au samedi 10h-12h/14h-17h30, samedi 10h-12h. Mai, juin et septembre : ouvert du mardi au dimanche : 10h-12h30/14h-18h, dimanche 10h-12h30. Juillet et août : ouvert du mardi au dimanche 10h-12h30/15h-19h. Fermé le lundi 1er janvier, 1er mai et le 25 décembre.

Durée de la visite : 45 mn / Entrée : Gratuite .
Musée de France