Musée des Beaux-Arts

Peinture (Beaux-Arts), Céramique / Poterie / Porcelaine / Faïence (Beaux-Arts)

Installé dans l’ancien Présidial, ouvert sur les boulevards plantés de platanes de la ville basse, le musée des beaux-arts offre un refuge au charme sensible, contrepoint à la silhouette grandiose de la Cité moyenâgeuse.

Bel exemple de générosité pédagogique et scientifique, c’est en 1845 que la Société des Arts et Sciences offrit à la ville de Carcassonne un ensemble de 102 tableaux pour son musée. A l’origine de cette société, une Commission des Arts et Sciences avait été fondée en 1836 avec pour but “ …de rechercher, de conserver avec soin et de classer, dans un dépôt public, tout ce qui appartient aux antiquités et à l’histoire du pays… ”. Par la suite, outre les dépôts du musée du Louvre et de l’Etat, les dons de généreux Carcassonnais poursuivirent l’enrichissement des collections avec notamment les dons et legs : Courtejaire (1876, 1880 et 1884), Coste-Reboulh (1892), Chénier et Raynaud (1893), et enfin au XXème siècle Delteil (1984), Pla (1990) et Cahuzac (1995). Depuis 1985, grâce à l’intérêt de la Ville pour son musée et au soutien du Fond régional d’Acquisition des Musées, de nouvelles œuvres ont encore complété ce bel ensemble.

Les collections du musée des beaux-arts de Carcassonne présentent un riche panorama de la peinture occidentale des XVII, XVIII et XIXème siècles. Le visiteur peut y découvrir également une collection de faïences (Moustiers, Marseille, Toulouse, etc... ) ainsi que des tapisseries et objets d’art (présentés en alternance).



Musée des Beaux-Arts
15 boulevard Camille Pelletan
11000 Carcassonne

04 68 77 73 70


Du 15 septembre au 15 juin, ouvert du mardi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h et le 1er dimanche du mois de 14h30 à 17h30, fermé les dimanche, lundi et jours fériés. Du 15 juin au 15 septembre, ouvert tous les jours de 10h à 18h, fermé les jours fériés. Nota : les groupes de scolaires peuvent être reçus dès 9h15.


Entrée : Gratuite


  • Musée de France
  • Audio-guide
  • Visite guidée
  • Atelier enfant
  • Accès handicapé total
  • Parking
  • Boutique / Librairie
  • Animaux

Actualités

Conférence : Goya, un regard libre

Conférence : Goya, un regard libre

Conférence par Marie-Laure Ruiz-Maugis, historienne de l’art.

Vendredi 13 décembre 2019 – 17h Auditorium - Chapelle des Jésuite, rue des études. Gratuit

Francisco José de Goya y Lucientes, dit Francisco de Goya (Fuendetodos, 1746- Bordeaux, 1828)

Ses œuvres de jeunesse témoignent de sa formation baroque. Il fait le traditionnel voyage à Rome où il s’imprègne des œuvres des grands maîtres avant son retour à Saragosse. À Madrid, il devient dessinateur de tapisserie pour la manufacture royale Santa-Barbara, où l’évolution de son style se signale par l’importance plus grande accordée aux figures. Il est nommé peintre du roi d’Espagne, ses portraits se distinguent par la richesse de sa palette où dominent les gris. En 1792, il tombe malade et devient sourd, ce qui impacte tant sa vie que son œuvre. Avec la série de peintures à l’huile sur mur sec les Peintures noires, il anticipe la peinture contemporaine et différents mouvements avant-gardistes du XXe siècle.

Conférence : Dali, l’imprévisible

Conférence : Dali, l’imprévisible

Conférence par Marie-Laure Ruiz-Maugis, historienne de l’art.

Vendredi 17 janvier 2020 – 17h. Auditorium - Chapelle des Jésuites, rue des études. Gratuit

Salvador Dalí (Figueras, 1904 – Figueras, 1989)

Il est considéré comme l’un des principaux représentants du surréalisme, et comme l’un des plus célèbres peintres du XXe siècle. Il suit une formation académique, et s’essaye à différents courants artistiques. À Paris, il se joint au groupe surréaliste et rencontre son épouse Gala qui devient son inspiratrice. Pendant la guerre d’Espagne, il s’exile d’abord en Europe avant de s’installer à New-York. À son retour en Catalogne, il puise dans différentes sources : peinture de la Renaissance, réalisme néerlandais, Pop’art… et s’inspire des évolutions scientifiques de son temps pour faire évoluer son style. Il s’investit pour créer et entretenir son mythe personnel où vie et œuvre se confondent.